Démenti

Chères présidentes, chers présidents, 

Chères dirigeantes, chers dirigeants, 

 

Le comité directeur FFESSM AURA oppose un démenti formel suite à la demande faite de nombreux licenciés et présidents de clubs du comité AURA. 

Notre avocat a confirmé que les déclarations écrites de Monsieur Renaud HELSTROFFER et Monsieur Frédéric DI MEGLIO ne correspondaient pas à la réalité, suite aux deux conciliations qui se sont tenues devant le CNOSF : 

 

Concernant l’AG de révocation et ses conséquences 

  1. Ni les statuts de la FFESSM, ni ceux du comité régional AURA ne prévoient d’administrateur. 
  2. Les statuts de la FFESSM sont très clairs à ce sujet, en cas de révocation du comité régional AURA, il n’y aura plus d’instance dirigeante et le comité régional sera donc mis sous tutelle du national. 
  3. Les conséquences sont celles qui vous ont déjà été exposées, à savoir un blocage des activités régionales pour plusieurs semaines voire plusieurs mois. 

Lors de l’assemblée générale de révocation du 28 octobre 2023, il conviendra que chacun prenne ses responsabilités. 

 

Concernant les sanctions prises à l’encontre de Madame BURTHERET

En cas d’accord du national, Madame BURTHERET sera réintégrée dans ses fonctions de présidente avec effet rétroactif quel que soit le résultat de l’AG de révocation, ces sanctions ayant été prononcées antérieurement à l’AG de révocation. 

Toutefois, si le comité directeur AURA devait être révoqué, compte tenu que les fonctions de président cessent avec celles du comité directeur, il n’y aurait plus d’instance dirigeante. 

La vacance du comité régional AURA serait constatée immédiatement par le national qui mettrait sous tutelle le comité régional AURA. 

 

Bien fédéralement, 

 

Denis MARTIN 

Pour le comité directeur 

< Retour